La Magnétothérapie

Le terme « magnétothérapie » désigne l’application d’un champ magnétique, à des fins de mieux-être.

Rien à voir avec le "magnétisme" des guérisseurs...

 

 

Une technique pas vraiment nouvelle, puisque l’utilisation d’aimants remonte à l’Antiquité.

Dans la Grèce antique, des bagues de métal magnétisé servaient déjà à soulager des douleurs.

Il parait que Cléopâtre portait sur le front une pierre magnétique destinée à la protéger du vieillissement.

Et chez nous, au Moyen-Âge, les aimants naturels étaient utilisés pour désinfecter les plaies et traiter plusieurs troubles…

 

 

De nos jours, les aimants sont encore et toujours utilisés pour traiter une grande variété de problèmes de santé : soulager des douleurs, favoriser la cicatrisation, ou lutter contre la migraine et l’insomnie.

 

Même la médecine conventionnelle les utilise pour traiter des fractures qui tardent à guérir, particulièrement dans le cas d’os longs comme le tibia.

 

 

Les aimants utilisés depuis l’antiquité sont des aimants statiques, dont le champ magnétique est fixe.

 

Depuis quelques décennies, il existe une seconde sorte d’aimants, à champ magnétique pulsé, dont le champ varie et est généré par un petit appareil branché sur une source électrique.

 

 

Ce sont ces champs magnétiques pulsés dont je vous propose de bénéficier…

 

 

 

 

Le champs d’action de la magnétothérapie dépend évidemment des individus.

 

Diverses études scientifiques ont déjà prouvé l’efficacité des champs magnétiques pulsés pour améliorer la mobilité, la qualité de vie en général, la vision, les fonctions cognitives et le contrôle de la vessie, ainsi que pour réduire l’asthme, l’insomnie, l’ostéoporose, la constipation associée au Parkinson, la fatigue, les acouphènes, les cicatrices, les douleurs diverses (gonarthrose, migraine, polyarthrite rhumatoïde, post-chirurgie, …).

 

Les champs magnétiques sont également réputés pour réguler le rythme cardiaque, soulager certains symptômes de la sclérose en plaques et certains symptômes douloureux liés à la neuropathie diabétique, …

 

D’autres études sont en cours pour d’autres usages.

 

Les champs magnétiques pulsés sont également utilisés par de plus en plus de sportifs de haut niveau durant leurs entraînements.

 

 

 

 

Il n’y a pas d’effets secondaires, ou très peu, rarement, et très légers :

 

  • légers étourdissements et/ou vertiges quand l’aimant est placé près de l’artère carotide ;

  • irritations ou rougeurs à l’endroit où sont appliqués les aimants (et c’est plutôt avec les aimants fixes que cela se produit) ;

  • augmentation de la sensation de l’organe douloureux au début des applications ;

  • chaleur dans la région atteinte.

 

 

Bref…

 

Rien de dangereux, et en outre, je vous rappelle qu'il s'agit de champs magnétiques pulsés, et non de pulsations électriques (comme avec les ceintures "pour se muscler"), donc, aucune contraction de la partie traitée.

 

 

 

Quant aux contre-indications, il n’en existe que quatre.

 

Évitez de vous exposer aux champs magnétiques si vous faites partie d’une des quatre catégories suivantes :

 

  • Les porteurs d’un « vieux » stimulateur cardiaque (de nos jours, bon nombre de pacemakers sont garantis non-sensibles aux différents champs électromagnétiques. Si l’on ne vous a pas dit qu’il vous était interdit de passer les portiques de sécurité des aéroports, c’est que votre appareil supporte théoriquement les champs magnétiques, mais renseignez-vous quand même auprès de votre cardiologue).

  • Les femmes enceintes (encore qu’il s’agisse plus d’une « mesure de précaution » due au fait qu’on ignore les effets sur le fœtus que d’une réelle contre-indication).

  • Les personnes atteintes de graves troubles de la circulation sanguine : il existe chez ces personnes un risque d’hémorragie lié à la dilatation des vaisseaux sanguins (de telles personnes sont assez rares et ne se retrouvent pratiquement que dans l’hôpital du docteur House).

  • Les hypotendus (la dilatation des artères ne va pas faire remonter la pression artérielle, au contraire, mais comme, de nos jours, on rencontre plus souvent des hypertendus que des hypotendus, le problème ne se pose pas souvent).

 

Et tant que l’on parle de la dilatation des vaisseaux sanguins, c’est le moment de rappeler que si vous portez un patch, celui-ci risque de diffuser plus vite son produit actif dans votre organisme.

Mieux vaut donc l’enlever pour la séance.

La durée varie selon votre pathologie et est calculée par le générateur.

Quant au prix de la séance, il peut varier entre 25 et 40 euros, selon la durée (et un abonnement encore plus avantageux - sur devis - que le classique "6 pour le prix de 5" peut vous être proposé pour de longues séries de magnétothérapie).

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus